Bois de chauffage: fendre et couper soi-même le bois pour l’hiver

L’été touche à sa fin et comme chaque année, il faut commencer à penser au chauffage pour l’hiver. J’avais l’habitude de commander quelques stères de bois fendu en 33 cm mais j’ai l’impression qu’avec le temps, les stères de bois de chauffage sont devenues de plus en plus petites, et le prix de plus en plus élevé. Certains vendeurs de bois proposent même des bûches refendues à un diamètre de 25 cm, ce qui est particulièrement fin et ils ont raison de le proposer: les poêles à bois modernes fonctionnent mieux avec moins de bois et des bûches moins épaisses que par le passé. La combustion est meilleure et la consommation de bois est réduite mais la quantité de bois livrée est réduite aussi. Tout le monde a maintenant bien compris que plus il y a de morceaux de bois pour remplir un m3, plus il aura d’air et donc de vide entre les bûches.
Et c’est l’idée de payer pour ce vide entre les bûches qui m’a convaincu de fendre mon bois de chauffage moi-même.

La matière première: le bois

  Stères de bois hêtre en 1mJ’achète mon bois pendant les vacances. Ca m’évite de tomber dans les périodes chaudes pour les vendeurs de bois qui en profitent parfois pour augmenter les prix. Ensuite, je profite de cette période de vaccances pour le couper, le fendre et le ranger: je ne suis pas être pressé de finir le job: c’est loin d’être une corvée, bien au contraire: c’est un vrai plaisir. C’est un peu physique, c’est vrai, mais, il doit y avoir quelque chose dans le bois qui fait que, c’est une activité incroyablement relaxante et autant la prolonger le plus longtemps possible. Voici donc mes 4 stères de bois en 1m de long: c’est du hêtre: j’aime bien: ça se travaille facilement, ça fait de belles flammes et ça chauffe bien. Il était encore en forêt 15 jours plus tôt. Une fois coupé et refendu, il faudra le laisser sécher au moins un an avant de le brûler. Etant donné que je le fends en section plutôt fines, le temps de sèchage est fortement diminué et je pourrai probablement brûler quelques-unes de ces bûches à la fin de l’hiver.

Le matériel

Il n’y a rien de plus frustrant que de travailler avec du matériel inadapté. Pour transformer la corvée de bois en activité saine et relaxante, un petit investissement est nécessaire pour acquérir un peu de matériel qui facilitera le travail.

Le chevalet de sciage

Oregon Easy-Cut sawhorse Le chevalet de sciage idéal est léger, solide, permet d’entasser et couper une bonne quantité de bûches en une seule passe et en toute sécurité: un chevalet de sciage avec lequel on ne risque pas de se prendre un morceau de bois en pleine figure ou un chevalet qui oblige à prendre des poses peu catholiques ou à effectuer des manoeuvres dangereuses quand on a une tronçonneuse en mains, ce qui est malheureusement le cas de la majorité des chevalets + ou – bons marchés qu’on trouve dans les magasins de bricolage. Le chevalet de sciage Oregon Easy-Cut ne coûte pas très cher et permet de travailler sérieusement et se plie ingénieusement pour se ranger discrètement. Prix du chevalet Oregon Easy-Cut: 115 €
Il faut garder à l’esprit que le bois cherchera à vous blesser d’une façon ou d’une autre et il est impératif de pouvoir travailler en toute sécurité

La tronçonneuse

  Tronçonneuse électrique Stihl La tronçonneuse doit elle aussi inspirer confiance et permettre de travailler en toute sécurité. J’ai opté pour une tronçonneuse électrique Stihl : c’est déjà sa 4ème saison et pour peu qu’on l’entretienne correctement, elle coupe comme aux premiers jours. Elle est tout à fait adaptée à ce type de boulot (il ne s’agit pas d’aller couper des arbres en forêt) et l’avantage d’une tronçonneuse électrique, c’est qu’elle ne casse pas les oreilles aux voisins. Prix de cette tronçonneuse électrique Stihl: 289 € (il y a 4 ans)  

Le fendeur de bûches

fendeur de bûches electrique Ryobi Le fendeur de bûches est l’élément clef de toute l’opération. Je pars du principe qu’une bûche ne s’allumera pas toute seule et que les poêles à bois modernes fonctionnent mieux avec des bûches de diamètre réduit. Il est important de comprendre que pour qu’une bûche s’allume, elle a besoin d’énergie et de chaleur qu’elle puise dans le foyer. Cette chaleur qui était destinée à réchauffer la pièce est dès lors perdue pour allumer la 2ème bûche qui à son tour, réservera une partie non négligeable de ses calories pour allumer la bûche suivante au lieu de les diffuser dans la pièce sous forme de chaleur. Grâce au fendeur de bûches, il est facile d’obtenir des bûches à un diamètre apprécié par les poêle à bois.(+ ou – 25cm pour mon poêle à bois Hwam Monet). Il est également très pratique pour fendre des bûches à un diamètre encore plus fin pour faire du petit bois d’allumage, que je trouve hors de prix dans le commerce. Outre une meilleure combustion, le temps de sèchage du bois est diminué puisque le centre de la bûche est plus près de la surface. Prix de ce fendeur de bûches Ryobi: 319 €

Ma méthode pour faire mon bois de chauffage moi-même

Si vous avez tout lu, vous n’avez plus qu’à déduire et regarder la vidéo. On entasse le plus de bûches possible sur le chevalet en prenant soin de bien les aligner pour couper tout à la même longeur. (50cm) On refends les bûches de 50 en deux et on les mets à l’abri.
Un tas de bûches de 50 cm de long est beaucoup plus stable qu’un tas de bûches en 33 cm.

Dernière étape

Durant l’hiver, je recouperai la quantité de bûches nécessaire à la semaine pour avoir des bûches de 25cm parceque 50 cm, dans mon poêle à bois  Hwam, ça rentre pas. Bon feu à tous !